Actualités

Les aides financières à l’apprentissage devraient être prolongées jusqu’à fin 2022

Le ministre du travail, Olivier Dussopt, a annoncé que le régime actuel des aides à l’apprentissage, en vigueur depuis juillet 2020 et qui devait prendre fin le 30 juin prochain, devrait être prolongé au moins jusqu’à la fin de l’année 2022. 

Afin d’inciter les entreprises à embaucher des jeunes en contrats d’apprentissage, la troisième loi de finances rectificative pour 2020 a institué une aide financière exceptionnelle pour les contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 (voir notre actualité du 11-9-2020).

Son bénéfice a été prolongé une première fois pour les contrats signés entre le 1er et le 31 mars 2021 (voir notre actualité du 11-3-2021), puis de nouveau pour ceux conclus entre le 1er avril et le 31 décembre 2021 (voir nos actualités du 9-4-2021 et du 18-5-2021), et enfin, en dernier lieu, pour les contrats conclus jusqu’au 30 juin 2022 (voir notre actualité du 16-11-2021). Outre l’aide exceptionnelle, il peut s’agir également, selon les cas, d’une augmentation du montant de l’aide dite unique. Dans les deux situations, l’aide est versée pour la première année d’exécution du contrat et son montant s’élève à 5 000 € pour l’embauche d’un mineur et à 8 000 € pour l’embauche d’un majeur.

Le ministre du travail, au regard du nombre important d’embauches d’apprentis ces derniers mois, a indiqué que les aides financières aux entreprises pour la signature de contrats d’apprentissage seraient prolongées au moins jusqu’à la fin de l’année 2022. Un décret devra officialiser cette prolongation. Le ministre a précisé par ailleurs qu’au-delà de cette date, la prolongation des aides dépendra de la loi de finances pour 2023. 

© Editions Francis Lefebvre / Actualité Gouvernement du 24-5-2022